Your browser is not fully supported. Please upgrade your browser.

Passer au contenu principal
Mode

ARMURE : Un court métrage


Natasha Liu Bordizzo est la vedette de Armour, un court métrage écrit et réalisé par Ben Briand dans le cadre de la campagne « Laine du nouveau monde » de l'entreprise Woolmark, marquant 50 années fructueuses de commerce de la laine entre l'Australie et la Chine.

Video
ARMOUR

Filmé principalement dans le cadre emblématique de la Tasmanie rurale, bien connu en tant que grand producteur de laine mérinos, le beau romantisme entre en collision avec des tons noirs palpitants dans cette production visuellement étonnante, où les sens sont rehaussés, les souvenirs sont déterrés et les périodes s'entrecroisent. Le film présente les principaux vêtements en laine issus des collections automne/hiver 2018 de certains des plus grands créateurs et marques de mode au monde, dont Jacquemus, Paul Smith, Erin Snow et John Smedley, les tissant subtilement dans son arc narratif. En particulier, le film raconte l'histoire de notre protagoniste lorsqu'elle plonge dans le souvenir d'une rencontre qui l'a changée à jamais, et comment elle en est venue à porter le souvenir qui maintient la sensation de son expérience vivante. Ce souvenir est un manteau de laine Paul Smith magnifiquement taillé sur mesure — chaque fois que la protagoniste le porte, elle est ramenée vers la sensation ardente qui réchauffait son cœur, communiquant l'expérience transformatrice et émotionnelle que nous pouvons vivre avec les vêtements.

« J'ai été inspiré par le processus de fabrication de la laine qui consiste à prendre quelque chose d'incroyablement brut et à le transformer en quelque chose d'incroyablement beau », explique le réalisateur Ben Briand. « Il existe une belle tension dans cette notion que je voulais explorer via la création de ce film, et il s'agit d'une idée qui coule à travers toutes les dynamiques et les thèmes du personnage : un personnage brut embrasse la beauté ; une histoire d'amour dans un monde difficile ; un paysage qui est beau mais qui présente des éléments hostiles et bruts ; des personnages provenant de mondes différents. »

Behind the Scenes

Le film repose sur les cinq éléments du Wu Xing : le feu, la terre, l'eau, le bois et le métal, ainsi que leurs cinq actions que sont la fonte, la pénétration, la séparation, l'absorption et la désaltération. Dans la culture traditionnelle chinoise, les cinq phases du Wu Xing sont considérées comme étant responsables ou faisant partie d'un certain nombre de phénomènes différents. « Grâce à ces dispositifs de narration, il ne s'agit pas d'un film de mode, mais d'un film avec la mode en son sein », ajoute Briand. « Les philosophies sont intégrées de façon transparente, à la fois dans l'imagerie et dans l'intrigue, afin de créer une histoire riche de sens. Travailler avec des collaborateurs de calibre mondial issus du milieu du cinéma nous a permis de donner vie à ce film avec un savoir-faire impeccable, offrant ainsi une occasion de créer quelque chose dont les spectateurs peuvent tomber amoureux. »

“It’s been an incredible opportunity to come home to Australia and shoot in some iconic local locations. I can’t wait to share this piece with audiences: it is visually stunning and I’m so excited to have been part of the captivating, female-driven story.”
Natasha Liu Bordizzo
Natasha Liu Bordizzo

En 2018, l'industrie de la laine australienne célèbre plus de 50 années de commerce fructueux de laine avec la Chine, une relation qui a fait de la Chine le plus important client de l'Australie, achetant environ 80 % de la laine australienne. Alors que la Chine poursuit sa croissance rapide et continue, la série d'événements et de projets Laine du nouveau monde se penche sur le succès d'un demi-siècle d'échanges culturels, commerciaux et créatifs entre les deux nations, tout en se tournant vers l'avenir de ce partenariat dynamique.

« Ce fut une opportunité incroyable de rentrer à la maison, en Australie, et de tourner dans des endroits emblématiques de la région. J'ai hâte de partager cette œuvre avec le public : elle est visuellement époustouflante et je suis tellement ravie d'avoir participé à cette histoire captivante et animée par des femmes. »

Natasha Liu Bordizzo