Your browser is not fully supported. Please upgrade your browser.

Passer au contenu principal
La laine

Fibre

La laine de mérinos australienne est une fibre naturelle qui provient de moutons mérinos, particulièrement acclimatés au paysage et au climat australiens. Le bien-être de ces moutons mérinos se reflète dans leurs toisons de qualité supérieure, témoignant du travail inlassable des lainiers pour préserver la santé et le bien-être de leurs animaux, ainsi que la terre sur laquelle paissent leurs moutons. 

Dans tout le pays, près de 71 millions de moutons parcourent librement les prairies, dont les trois-quarts environ sont des mérinos australiens. Chaque année, les moutons produisent naturellement une nouvelle toison, et c'est pour cette raison que la laine est une fibre intrinsèquement renouvelable. La laine mérinos australienne est parfaite pour les vêtements, car ces fibres de qualité supérieure sont extrêmement fines. Les fibres de laine sont composées d'une protéine naturelle appelée kératine, semblable à celle des cheveux humains, mais sont environ trois fois plus fines. Cela signifie que les tissus en laine mérinos sont doux, confortables et raffinés. La laine mérinos est également élastique et résistante, grâce à la structure de la fibre, ce qui confère à la laine l'avantage en matière de drapé et de couture.

Les fibres de laine sont respirantes et réagissent aux changements de température du corps. Il suffit de penser un instant au climat dans lequel vivent les moutons mérinos pour comprendre que la laine mérinos australienne s'adapte naturellement à la chaleur et au froid. Lorsqu'un vêtement en laine mérinos a atteint sa limite d'usure, il peut être ajouté au compost organique, car les fibres de laine sont complètement biodégradables. La laine se décompose rapidement dans le sol et agit même comme un engrais naturel, en libérant dans la terre des éléments nutritifs riches en azote. 

Fibre

Histoire de la laine mérinos

La laine est utilisée pour l'habillement depuis des millénaires : de l'homme des cavernes vêtu des peaux laineuses des moutons sauvages, en passant par la civilisation de Babylone, où l'on a d'abord distingué les moutons à laine des moutons destinés à l'alimentation, de l'époque romaine où l'on observait des signes évidents d'élevage sélectif pour une toison supérieure, jusqu'à la prédominance de la laine au Moyen Âge en Europe. Vers la fin du XVIIIe siècle, la révolution industrielle a initié un mouvement qui a fait passer l'industrie textile du foyer à l'atelier et à l'usine.

EN LIRE DAVANTAGE